La province du Québec est dans l’urgence d’offrir un lieu d’hébergement sécuritaire pour ces femmes et la Maison de Mélanie veut être le véhicule qui le rend possible.

La Maison de Mélanie a constaté un énorme problème chez les victimes qui s’enfuient de leur exploiteur ou du système qui les exploite, compromettant ainsi leur sécurité. L’expérience de la Maison de Mélanie, le seul organisme à offrir une ligne de crise 24/7, permet d’émettre le constat de la nécessité de répondre aux appels à toute heure du jour et de la nuit. En moyenne, environ 75 % des personnes ayant contacté la ligne téléphonique ont demandé d’être relocalisées ou hébergées. La majorité d’entre elles sont en danger, ont besoin de sécurité et ne connaissent pas leurs droits. Il n’existe aucun hébergement spécifique pour elles, tenant compte de leurs besoins bien précis. Certaines victimes rapportent que plusieurs centres d’hébergement existant pour les femmes victimes de violence conjugale ne les acceptent pas. Plusieurs services d’aide aux victimes d’exploitation sexuelle existent, mais aucun n’est en mesure d’offrir l’hébergement. Les ressources existantes ne sont pas connues des victimes. La Maison de Mélanie veut travailler en complémentarité avec ces ressources et être le point central permettant aux victimes d’être dirigées vers celles-ci, en lien avec leurs besoins spécifiques.

Pour toutes les victimes

service aux victimes

Les services directs:

Intervention en situation de crise
Répondre aux besoins de base
Service de counseling et d’aiguillage à des ressources communautaires
Service de soutien par le biais d’une ligne d’aide 24/7
Accompagnement aux rendez-vous médicaux ou autres
Accompagnement dans le processus judiciaire
Intervention axée sur l’approche humaniste et féministe
Hébergement d’urgence à court terme

Les services complémentaires :

Service de prévention, sensibilisation et formation
Ateliers et conférences pour les jeunes (secondaires, CEGEP, Universités…)

Les services futurs:

Refuge hébergement moyen terme