La Maison de Mélanie est reconnue pour son intervention directe auprès des victimes d’exploitation sexuelle et les parents de celles-ci, qui sont des victimes secondaires. De plus, elle est couramment appelée à donner des formations aux étudiants universitaires et professionnels ainsi que des conférences visant la sensibilisation des intervenants du milieu et du public en général. De plus, avec la publication de la biographique de la fondatrice, nous avons un contact direct avec les victimes qui s’identifient à elle et qui se reconnaissent à travers de son histoire.

En effet, la Maison de Mélanie intervient avec une approche innovatrice et neutre, puisque l’organisme n’a pas pris position dans le débat politique de la prostitution. Nous nous sommes donnés comme mission d’être une aide directe et efficace auprès des victimes de la traite humaine à des fins d’exploitation sexuelle.

L’approche préconisée se veut d’être sans jugement, sans discrimination face aux différents types de prostitution. Notre organisme offre ses services à toutes femmes désirant recevoir de l’aide pour mettre fin à sa situation d’exploitation sexuelle, et ce, sans conditions préalables.

Historique

Derrière le projet de la Maison de Mélanie, il y a une véritable histoire d’exploitation sexuelle. Cette histoire vraie a mené à la création de notre organisme. Il s’agit de l’histoire de Mélanie Carpentier, la fondatrice et la directrice de la Maison de Mélanie. Ayant vécu elle-même de la détresse face à sa situation, elle a canalisé toutes ses énergies et ses connaissances dans le but de mettre sur pied un organisme offrant des services concrets aux victimes. Son expérience dans ce milieu lui a fait réaliser qu’il y avait un manque criant de services et de ressources adaptés pour les victimes.

Forte de son passé et déterminée, Mélanie entreprend en 2005 les démarches qui viseront à mettre sur pied un organisme. Elle commence par s’inscrire l’université. En 2010, elle est diplômée de l’Université de Montréal et devient bachelière en sciences humaines avec une spécialisation en intervention. Elle est, depuis 2012,membre du Registre des Criminologues. Elle poursuit ses études avec un certificat en victimologie et s’oriente ensuite vers la gestion au HEC, afin d’acquérir les connaissances nécessaires au bon roulement de l’organisme.

Elle possède également une expérience de travail concrète; elle a travaillé au Service Correctionnel du Canada, par l’entremise d’une maison de transition fédérale et communautaire. Puis, elle a travaillé au sein du Centre Jeunesse de Montréal à titre d’éducatrice, ainsi qu’au Chaînon, un centre d’hébergement pour les femmes en difficultés.

Auteure du bestseller J’ai été une esclave sexuelle… Se sortir des gangs de rue de Béliveau Éditeur 2013, Mélanie Carpentier est également une survivante de la traite humaine à des fins d’exploitation sexuelle. De par son expérience à titre professionnel et son bagage personnel, elle a une compréhension hors pair de la réalité des victimes. Le milieu de l’industrie du sexe et de tout l’univers gravitant autour n’est plus un secret pour elle. Riche de son parcours ainsi que par l’aide qu’elle apporte quotidiennement aux victimes depuis plusieurs années, elle a une connaissance approfondie de leurs besoins et des carences quant aux services existants.

En mars 2013, Mélanie concrétise enfin son rêve! La Maison de Mélanie est née.

Notre numéro d’enregistrement (NEQ) : 1169013191 Numéro de Charité: 83599 0433 RR 0001